Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

5 Façons de vivre simplement sa vie- où le titre prends son sens

Publié le par Steeve Bessong

Une fois dans son garage, elle éteignit les phares, resta un moment dans la voiture à repenser à sa journée ; Elle avait un peu peur. Après dix minutes d’hésitations, elle sorti de sa voiture et  pris le chemin qui menait dans le salon de sa maison. Elle n’avait pas trop envie de rencontrer son mari, du moins pas pour le moment. Elle traversa la salle de séjour et sorti par l’arrière de la maison, là se situait un petit jardin rempli de fleurs et de plantes exotiques. Elle observa ces fleurs en continuant à penser à ce qui c’était passé. À sa grande surprise, cela lui plaisait, elle y prenait un certain plaisir à repenser à sa journée, et son mari revint une fois de plus dans sa tête - un beau jeune-homme de teint clair, carrure de footballer, 1,75m et suffisamment intelligent pour avoir déjà créé,  à 30 ans une entreprise qui lui rapportait beaucoup de millions.- et cette fois, elle ne parvint pas à le chasser, c’était une réalité, même si elle voulait déjà la fuir.-  Ils se sont rencontrés il y avait de cela 5 ans déjà. Au départ les deux étaient à la course au pouvoir, et leur rencontre a été tout de suite excitée par leur folle envie de se faire de l’argent, et faudrait avouer que ce n’est pas chaque jour que 2 ingénieurs se découvrent tant de similitudes. Dès le premier contact, dans un bar, ils se sont découvert tellement de ressemblances qu’ils n’avaient pas hésité à se confier leurs projets. Et ils bavardèrent, bavardèrent, bavardèrent encore et encore qu’ils terminèrent la conversation dans une chambre d’hôtel, où ils firent bien plus que parler, ils s’abandonnèrent à de folles caresses, et firent l’amour. Elle ne s’attendait surement pas à le revoir à nouveau, mais cela arriva ; et une fois devint toujours. Ensemble, ils décidèrent de réaliser leurs projets et de s’unir pour mieux évoluer, et l’union ne s’arrêta pas là, après de prospères affaires avec leur compagnie d’assistance, leur relation dépassa le simple stade de plaisir, et il y a déjà un an qu’elle est son épouse, jusqu’ici tout allait bien, mais la journée qu’elle venait de vivre  l’avait vraiment bouleversée. Elle avala une profonde bouffée d’air et se rendit au salon. Elle s’assit sur une chaise basse de rotin pour se détendre, et elle alluma une cigarette. Quelques minutes plus tard son mari entra dans la pièce, et vint lui faire une bise ; il comprit tout de suite qu’il y avait un truc qui n’allait pas, et il lui demanda de lui en parler ; elle ne dit mot, alors il s’assit près d’elle, et il lui dit : « C’est la première fois que je te vois aussi perdue et distante, tu n’es pas fâchée, tu aurais explosé depuis longtemps sinon. Alors dis-moi ce qui ne va pas. –Elle ne dit mot; et il continua- OK quand tu voudras me parler, tu sais où me trouver »  Quand il se leva pour partir, elle lui dit juste : « Je suis stressée et j’ai un peu peur, c’est tout, excuse-moi » il revint su ses pas, et l’embrassa tendrement, la regarda dans les yeux, et il lui dit « 5 conseils pour simplement vivre sa vie mon amour et pour chasser le stress, ils te permettront de te détendre :1 : rêver de ses plaisirs ; 2 : agir sans réfléchir ; 3 : Ne pas écouter les avis ; 4 : laisser la vie décider de son cours 5 : Qui n’est rien d’autre que le résumé : tout oublier et se faire plaisir»  Il lui parlait  tout en lui mordillant le lobe de l’oreille droite, il était courbé derrière elle, lui caressant les  joues avec la main gauche, pendant que la main droite comptait chaque énumération. Il se releva quand il eut fini, fit quelques pas  puis se retourna et dit : « ils sont à première vue insensés, mais crois-moi, ces conseils on fait leurs preuves » seulement, il était loin d’imaginer à quel point, ni à quel vitesse ces conseils avaient commencé à faire leurs preuves.

Chacune des paroles prononcées par le jeune homme avait eu sur sa femme un très grand impact, et inconsciemment, elle était déjà en train d’appliquer le tout premier conseil. Elle revivait sa journée ; elle ne se demandait plus ni pourquoi ni comment c’est arrivé, maintenant n’avait d’importance que ce qu’elle a ressenti, ce qu’elle ressent, et surtout ce qu’elle a envie de ressentir. Elle eut alors une vraie envie de vivre, jusqu’ici elle l’avait toujours fait avec retenu, maintenant se disait-elle, c’était le moment de rattraper et de s’abandonner. Elle devait le faire maintenant. Sans plus réfléchir, elle se leva et se dirigea vers la cour arrière où elle vit Matek, son mari allongé au bord de la piscine. Une fois près de lui, elle fondit sur lui en une pluie de baisers.  Caressés par la douceur d’un vent dormant, et sous les feux d’un frêle soleil couchant ils firent l’amour. La forte intensité des mouvements, la beauté de l’union et le plaisir de se savoir aimée… Tout cela se voyait sur les paupières fermées de Sarah, elle faisait un outdoor pour sa première fois, et profitait des nouvelles sensations; elle vivait. Elle ouvrit les yeux, et vu Charles en son mari, elle se senti comme dans l’Onirochrome de Walter Jon williams. Et là ce fut le début.

Commenter cet article
K
J'apprecie beaucoup les métaphores utilisées. Je suis impatiente de lire la suite
Répondre
Merci
M
Genial courage a toi
Répondre
R
Très bon et inspirationnel
Répondre
R
Génial
Répondre
S
Très beaux conseils ???? je valide
Répondre
Tu valides ? Merci